Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Librairie L'esprit large à Guérande. Librairie indépendante de qualité.

Toutes les commandes sont possibles par mail librairie@esprit-large.com ou téléphone 02 40 23 44 44

Aujourd'hui la librairie a 3 ans…

Publié le 29 Août 2009 par

Aujourd'hui la librairie a trois ans…
Je remercie les fidèles clients présents depuis le début de l'aventure, je remercie parents et amis qui continuent à nous soutenir, je remercie également mes enfants pour leur patience, leur soutien… et leur passion.

Bon vent à la librairie

Nadine Dumas

 
 
commentaires

Le cercle littéraire…

Publié le 26 Août 2009 par

"J'adore faire les librairies et rencontrer les libraires. C'est vraiment une espèce à part. Aucun être doué de raison ne deviendrait vendeur en librairie pour l'argent et aucun commerçant doué de raison ne voudrait en posséder une, la marge de profit est trop faible. Il ne reste donc plus que l'amour des lecteurs et de la lecture pour les y pousser. Et l'idée d'avoir la primeur des nouveaux livres".

in Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates. Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.  

Petit mot déposé par une fidèle cliente.


 
commentaires

quelques reflexions glanées à la librairie…

Publié le 23 Août 2009 par

— Vous vendez des livres ?


— Y'a quoi, ici ?
— C'est une librairie.
— Ah, je ne m'attendais pas à voir ça !


— Vous les louez les livres ?



— Je voudrais lire un petit livre, avec beaucoup de pages…


— Y'a quoi dans cette boutique ?
— Y'a rien… des livres, des livres, des livres…




La libraire 
commentaires

Conseillée par une lectrice : Colonie

Publié le 22 Août 2009 par

Colonie de F. Clémençon. Editions de Minuit. 14 E. 

où l'histoire d'un fils et de sa mère vieillissante, dans une demeure autrefois bourgeoise, aujourd'hui en décrepitude. Léonce nous parle de son père qui arrivé par hasard dans cette famille se marie et puis l'ennuie s'installe et l'attrait des terres vierges africaines, du Congo pousse ce père a déserter le cocon familial et à tenter l'aventure en terre africaine. L'auteur alterne, le regard du fils Léonce sur le vieillissement de sa maman et les récits de la vie des colons entre les 2 guerres loin de la France. J'ai beaucoup aimé les trés belles pages africaines un peu à la manière de Gide dans son Voyage Au Congo, et cette finesse de la description de la vieillesse , c'est paisible et terrifiant dans la véracité qui se dégage de ces lignes.

 
commentaires