Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Librairie L'esprit large à Guérande. Librairie indépendante de qualité.

Toutes les commandes sont possibles par mail librairie@esprit-large.com ou téléphone 02 40 23 44 44

C'est moi qui éteins les lumières…

Publié le 13 Mai 2011 par Libraire

Tel est le titre du nouveau roman de Zoya Pirzad.

Beau portrait de femme, Clarisse, attachante, attirante, la main sur le coeur, prête à aider ses enfants, son mari, ses voisins... Nous avons toujours autant de plaisir à lire les romans de cette écrivain arménienne. 

Peinture de la vie quotidienne, regard sur la société arménienne des années 1960, Zoya Pirzad sait magnifiquement peindre par petites touches ce quotidien là qui nous paraît à la fois si proche et si lointain.

 

Editions Zulma. 20 E

 

livre_l_572009.jpg

commentaires

Une jolie danseuse, une jolie bande dessinée…

Publié le 5 Mai 2011 par Libraire

Polina de Bastien Vivès. Editions KSTR. 18 E

 

Nous avions découvert ce dessinateur avec Le Gout du Chlore… nous étions un peu restés sur notre fin… faim !

Dans Polina, l'art du dessinateur et de la ballerine se retrouvent et se complètent.

A faire lire à toutes les danseuses ou les passionnés…

9782203026131_cb.jpg

commentaires

Le voyage à Blue Gap

Publié le 4 Mai 2011 par Libraire

… de Patrice Robin. Editions POL.

Blue Gap ne figure pas sur la carte d'Arizona. Si l'on veut localiser cette vingtaine d'habitations posées au milieu de nulle part, il faut partir de Monument Valley, au nord est de l'état et descendre en ligne droite vers le sud jusqu'à la route indienne numéro 4, au coeur de la réserve Navajo. 

 

Le narrateur apprend que sa fille a épousé un indien Navajo, Scott et il comprend que sa mère est atteint de la maladie d'Alzheimer. En une habile construction les deux histoires se renvoient l'une à l'autre. En découvrant le pays du mari de sa fille, Blue Gap, il revient vers son Ouest à lui, le pays de son père.

 

A Blue Gap, on garde les anciens près de soi pour ne pas leur briser le coeur et j'ai su qu'il faudrait accepter, moi, de voir ma mère s'éloigner. 

commentaires